Nous : Origins - Hayato Kumi

Nous

an image

Dana

'Parce que tout n'est pas Shiba Inu.'

Dana' fut le premier à revenir à notre nouvelle maison, vers la fin des années 90. Ce n'était pas un chien avec pedigree, n'était pas même de la race, mais elle se fait remarqué par sa couleur grise caractéristique et son énergie inépuisable. Elle est arrivée à un moment difficile, où la maladie et la dépression m'auraient resté cloué au lit, si ce n'est pour les nouvelles responsabilités avec cette petite boule de poils. Elle a été adopté dans la résidence 'Ca l'Quimeta' a Argentona, à l'automne 99, où avec seulement un mois elle avait dépassé les adversités de la négligence et le mépris humaine. Sans doute, il a été une précieux aide, et une compagnie inégalée, que même aujourd'hui (23/08/2013), me donne des longues promenades   et des moments de plaisir. C'est alors, après avoir récupérer physiquement, quand nous avons décidé que nous voulions passer le reste de nos jours avec ces fidèles compagnons. Nous sommes mis a route pour planifier notre projet. Beaucoup diront que si nous aimons autant les chiens, nous devrions travailler dans un refuge pour animaux, sauvant chiens à tout prix. Mais la responsabilité de l'abandon et de litiers non contrôlés entre les chiens est limitée uniquement et exclusivement à leurs propriétaires. Il y a peu de chiens de race dans les refuge. Ça été déterminant pour nous dans l'approche que nous allions donner. Nous devions travailler avec des chiens de race, mais pas quelconque, el devait être une race pas connu, mais que personne n'oserait laisser.

Peu à peu, grâce un Internet , nous pussions vérifier la commercialisation de chiens comme s'ils etaient articles. Depuis plus d'une année, nous scrutant attentivement les différentes races,   en même temps, nous avons commencé notre migration de la grande ville au milieu rural. Une nouvelle vie, une nouvelle maison, de nouveaux emplois et de nouvelles illusions. Ce n'était pas une recherche facile, mais certainement, comme la plupart arrive, une fois que nous avons découvert le Shiba Inu, nous ne pouvions pas aller en arrière, nous n'avions pas lu quelque chose comme ça dans les autre races.

Thor y Afrodita Thor y Afrodita La première étape a été franchie. Donc, nous sommes arrivés à nous les premiers Shibas, Aphrodite Uribnako Urbinako et Thor, du reconnu eleveur Urbinako. Nous nous souviendrons toujours le jour où nous sommes allés les chercher, un jour qui serait marqué dans les livres d'histoire: 11 Septembre 2001. C'était une race inconnue, avec peu d'intérêt économique, c'estiat une race avec peu de chiots, mais avec des qualités incroyables qui peu à peu nous avons découvert. Ils étaient les premières années d'apprentissage, de vie en commun, dans lequel notre objectif avait acquis un sens: faire connaitre cette race, à partager avec d'autres l'expérience de vivre avec un Shiba. Donc, encouragé et conseillé par les referants en Espagne JC. de Pinaroka et Urbinako, est né ce qui serait notre première portée de Shiba Inu et l'un des quelques-uns qui ont eu lieu en Espagne en ce temps-là. Un peu plus tard serait venu à notre maison Eiko de Pinaroka, de la main de JC., à qui nous serons éternellement reconnaissants pour son attention, de conseils et pour la confiance en nous pour prendre soin de Eiko. Presque simultanément, S.E. nous a donné la possibilité d'améliorer de manière significative avec l'ajout d'un nouveau mâle, Spanish Guitar 'Taku'. A cette époque, il n'était pas facile de trouver des éleveurs en Europe, car il n'etait pas une race généralisée et nous comptons sur les meilleurs à l'époque.

Il a fallu un certain temps avant l'arrivée de la nouvelle progéniture, un temps utilisé pour continuer à apprendre et à préparer de meilleures installations. Pendant ce temps, nous incorporons notres premiers B/T, coleur avec beaucoup de difficultés pour elever, et de qui nous sommes fiers (surtout notre Male, vainqueur de Nippo Show). Pendant toutes ces années aussi ont passé par notre maison autres chiens en accueil pour adoption, nous sommes allés à la rescousse de quelques autres. Ils ont passé toutes les races à adopter: dogo aleman, métis, etc.. Pendant ce temps, peu à peu, parce que nous allions apprendre et rencontrer d'autres éleveurs, nous avons vu le problème qui hante le Shiba: la facilité avec laquelle se dégrader. La popularité croissante de la race (apparition dans panneaux d'affichage, console de jeux, etc) a été parallèle à l'émergence d'opportuniste et sans scrupule, qui tentent simplement de trouver un avantage financier, sans tenir compte de l'aptitude pour élever, sans étudier la généalogie et dans la plupart des cas, sans installations adéquates pour permettre la libre expression et le comportement des chiens. Toutes ces années ont été très difficiles, et dans lequel nous n'avaons pas eu toujours des chiots. Je dois préciser à ce stade que, aujourd'hui, nous NE vivons pas dans la vente de chiots.
Interes

Déjà dans notre histoire récente, avec un nouveau changement de résidence, nouveau travail, nouvelle hypothèque et de meilleures installations nous cherchons maintenir les caractéristiques qui font la shiba un shiba, équilibrer toutes les fonctionnalités et la typicité de la race, ne pas seulement avec les importations, aussi avec notre propre travail. Merci aux nouvelles installations, nous pouvons aller plus loin et permettre faire un travail de sélection afin de préserver les caractéristiques de la race. Paradoxalement, la présence de plus en plus massive de Shibas qui s'écartent de la norme (Grandes oreilles, mal inséré, problèmes dentaires, couleurs du poil 'rare', queues incorrectes, etc ..) nous facilite le travail de diffusion des dangers d'une irresponsable elevage, basée sur la croyance que elever n'est que de deux chiens ensemble. Soyons clairs: avoir 'pedigree' n'est PAS argument suffisant pour les faire élever.

Ejemplar no apto para la cria Ejemplar no apto para la cria

Suivre